Cargando...
 
 El meu Prat · Gran Comerç
 
 
 
     El meu Prat · Gran Comerç
       
 Inicio El meu Prat · Gran ComerçContacto El meu Prat · Gran ComerçEl meu Prat en facebook
 
 
   
 
   
     
 
Entrevistas - A. Pedrero Utrilla

À. Pedrero Utrilla

Je suis né en Le Prat, en Leur Maries d’En Jané en 1947
Antonio Pedrero

La première phrase d'Antonio Pedrero au commencer l'alinéa personnel de cet entretien lui définit “Je je suis né en Le Prat, en Leur Maries d’En Jané en 1947”. Ce fait marque une trajectoire personnelle, sociale et politique d'implication et dévouement à notre ville.

 
Ma famille s'a établi dans la maison où je suis né, en le Carrer Empordà. Mon père travaillait en La Corbeille à papier et j'ai été au Collège de la Corbeille à papier (Actuel bâtiment fermé appartenant à Sarrió en le Carrer Nicolàs Maria Urgoiti) Grâce à la tutelle du Professeur Jesús Ortí, aux quatorze ans ai réussi compaginar un travail dans La Corbeille à papier avec les classes nocturnes qu'il même me donnait. Je m'ai ainsi préparé pour encaisser dans l'École de Formation Administrative de Tolosa.

Donc ton premier travail a été dans La Corbeille à papier.
Soi. J'ai commencé comme des boutons en Direction et par les soirs il était en Personnel. Part de mon travail était le de parcourir l'usine pour répartir les feuilles de primes. Ceci m'a donné la possibilité de connaître le système de feuilles de paie. Depuis cette connaissance, j'il informait aux travailleurs sur des erreurs dans ses feuilles de paie et il leur indiquait les réclamations qu'ils devaient faire devant les “equivocaciones” dans ses salaires. Il y a qu'avoir en compte que beaucoup de tenian difficulté pour savoir interpréter qu'il mettait dans les feuilles de paie.
 
Cette attitude militante et d'aide au prochain n'est pas passé inaperçue entre les politiques.
Beaucoup de de les personnes avec lesquelles il me liait dans l'usine ils étaient du PSUC et voir que, malgré sa peu de préparation, y avait des gens qu'il se sacrifiait et il travaillait par et pour les autres il me motivait. Déjà avec quatorze ans m'impactaba qu'y eût des gens qu'il voulût changer la société, le monde et améliorer la vie des autres. Je Me suis petit à petit allé en intégrant en le PSUC jusqu'à ce que m'ai affilié en 1974.

Par cette époque déjà était lié à la Coopérative Ouvrière de Logements?
Dans cette époque a eu une crise en la Coopérative, mais il a coïncidé avec mon incorporation au Service militaire. Je l'unique qu'il demandait il était qu'il ne me touchât pas en la Marine, parce que je ne sais pas nager. Donc il m'a touché la Marine. Deux ans de service militaire entre Cadix, Carthagène et Madrid. à Madrid j'ai famille et entre Madrid et Guadalajara je suis passé le Service militaire. J'Ai là connu à celle que il est ma femme. Comme donnée curieux, j'il promenait par Guadalajara habillé de marin.

Et en attendant en la Coopérative se produisait le relais entre Martín Mateos et Tomás Au delà.
Soi. J'il déjà était en la Joint Rectrice comme Secrétaire et ils sont venu des temps difficiles. Il a eu que licencier à des gens et vendre des propriétés pour préserver le patrimoine. Dans cette période a coïncidé qu'ils s'ont produits les premières élections démocratiques. Sans à peine le savoir je, ils m'ont compris dans les listes électorales du PSUC avec le nombre 13.

Alors, il a été regidor dans la première législature
Ne. Le PSUC a réussi dix regidores, est allé au bout de quelques mois, après la renonce d'une  conseillère municipale, lorsque je ai accédé à l'Ajuntament comme regidor de Sanitat i Serveis Socials. Jusqu'à 1987 compaginé la Regidoria avec la Coopérative et mon travail dans une agence.

Et à partir d'alors…
Lluís Tejedor m'a proposé dévouement exclusif en octobre de 1987. Ils étaient temps en que les votations en les Sessions plénières Municipales étaient très ajustées et cela supposait courir beaucoup de pour arriver à toutes les séances depuis Barcelone. Donc le dévouement exclusif a été comme une espèce de soulagement dans ce sens.

Comment Il fonctionnait Sanitat i Serveis Socials?
En Sanitat passons de ne avoir des concurrences à avoir un laboratoire municipal pour analyser l'eau et les nourritures; à avoir la gestion de spécialités dans le dispensaire et à créer le Bureau du Consommateur. En matière de Serveis Socials s'est passé de répartir bons, pour changer par repas en le Spar ou dans la Paroisse, à  établir la plupart d'équipes de Serveis Socials qu'existent encore.

À partir d'ici, différents regidurías…
Soi. Je suis passé par Régime Intérieur, Trésor, Via Publique, Sécurité Citoyenne.

Quelques anecdotes du pas par l'Ajuntament
Un j'enferme dans le dispensaire pour réussir l'arrivée des différentes spécialités médicales et éviter les déplacements en dehors de la localité.
Un entretien dans une revue médicale, que à partir de critiquer le pluriempleo de déterminés médecins, puisque supposait une merma de la qualité et de l'attention sanitaire médecin, m'a supposé l'enemistad avec la pratique totalité des docteurs de la Catalogne.
Aussi quelques aide-architectes municipaux que fortuitement toujours fichaient à la même heure et que au rechercher le cas, nous nous avons rendus compte de que se turnaban pour venir un d'ils et ficher par les deux tant que l'autre il se consacrait à ses affaires particuliers. En plus, ils utilisaient des installations et équipement municipal pour des sujets et des affaires privés.

Une vie consacrée au service public.
Oui, mais je ne me plains pas de rien. Les expériences bonnes surpassent largement aux ne tellement bonnes. J'ai habité une expérience singulière. Mon illusion a été que le bien général predomine par dessus de l'individuel.

Et beaucoup de fois en le donnant la préférence à la vie privée, à la famille.
Bien sûr, sinon il demande à ma femme et à mes fils. Celle-là est une question que je me suis toujours fait, sinon il devrait y avoir changé temps de dévouement aux autres par temps pour ma famille. Mais j'insiste, ne m'arrepiento de rien.
 
Toute une vie d'un pratense qu'est né, il a formé sa famille, il a été part active et il s'est consacré en corps et âme à travers la Coopérative et la Mairie à faire une ville meilleure pour tous.
           
 
Los retratos del Serrano
el meu prat
 
Descargar Revistas - Revista nº 27
Jour du père 2013
Descargar Revistas - Revista nº 26
Nadal 2012
Descargar Revistas - Revista nº 25
Fête Majeure 2012
Descargar Revistas - Revista nº 24
Jour de la Mère 2012
 
Revue Le Meu Prat - 25.000 Exemplaires répartis un à un en Le Prat de Llobregat - Publicité: Téléphone 93 479 68 24  Buscaprat  GroupeSinyCon
acolor.es - Diseño de paginas webbuscaprat.com - Guia comercial de el prat
aColorBuscaprat